• France
  • Allemagne
  • Grande-Bretagne
Télécharger

Le CEPIV travaille depuis presque 10 ans avec les acteurs du territoire pour développer de nombreuses initiatives. Les espèces fragiles telles que la chauve-souris ou le Milan Royal, sont des bio-indicateurs : leur présence témoigne de la bonne santé de l'impluvium. Les actions nécessaires à leur préservation garantissent le maintien d'écosystèmes naturels, condition de la pureté de l'eau minérale naturelle.

Les grottes de Volvic représentent un site majeur en Auvergne pour l’hibernation des chauves-souris. Elles constituent un cadre idéal pour leur villégiature : de grands espaces et une température constante avec un espace forestier à proximité. Les grottes et galeries creusées par l’ancienne activité des carrières de pierre de Volvic abritent au plus fort de l’hiver 500 chauves-souris appartenant à 15 espèces différentes. C’est l’un des gîtes régionaux les plus fréquentés : Volvic accueille 19% des 3 100 chiroptères d’Auvergne (et 38% de la population du Puy-de-Dôme).

Des mesures mises en place pour la préservation de 500 chauve-souris

Les principales espèces représentées sont :

  • le Grand Murin (le plus important site d’hivernage en Auvergne pour cette espèce) ;
  • le Petit Rhinolophe ;
  • le Grand Rhinolophe et
  • le Rhinolophe euryale.

Le classement du site en « Réserve Naturelle Régionale » permet de souligner l’importance régionale de ce gîte d’hibernation et de renforcer les capacités d’accueil des chiroptères en période de reproduction. La Société des Eaux de Volvic et la commune de Volvic, sont pleinement impliquées dans ce projet depuis son origine.

La création de la Réserve, entérinée le 23 septembre 2014 par le Conseil Régional, permet de mettre en place les mesures nécessaires à la préservation et à la valorisation de ce périmètre de 61 hectares :

  • Protection réglementaire contre toute activité nuisible à ces populations de chiroptères ;
  • Mise en place d’une gestion des boisements en faveur de la biodiversité forestière ;
  • Actions de sensibilisation des 150 000 personnes qui passent chaque année sur le secteur ;
  • Suivi des principales espèces de faune et de flore présentes sur le site.

 

 

Saisissez votre recherche